C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #146

http://i49.servimg.com/u/f49/13/69/41/96/c_est_11.jpg

D'après une idée de Malou, nous notons chaque lundi nos lectures de la semaine passée, notre lecture actuelle, et les lectures à venir cette semaine.
Les participants sont regroupés chez Galleane .

Waouh mon dernier c'est lundi date du mois d'août ! Alors petite récap de mes lectures, qui n'ont pas du tout été assez nombreuses, j'espère me rattraper rapidement !



LIVRES%20LUS

  Couverture Une si parfaite comédie Couverture Les frères McCloud, tome 1 : Derrière les portes closes
Couverture Le monde caché d'Axton House Couverture Les Revenants, tome 1 
Couverture L'obsession Couverture Le donjon 
Couverture In Vitro
 
LECTURES%20EN%20COURS
  Couverture Les pages du serpent
   
PROCHAINES%20LECTURES
  Couverture Amelia Couverture Londres la ténébreuse, tome 2 : La bête de l'ombre

Je vous souhaite une belle semaine de lecture !
Michou

**********

In Vitro de Paul Mannering

Couverture In Vitro
Résumé :
Il y a 10 ans, l'humanité a perdu la bataille de la survie. Désormais, des zombies intelligents règnent sur le monde. Pour les nourrir et ainsi assurer leur survie, les derniers humains ont créés des clones. Un homme erre à travers le désert Australien, dans une ultime tentative de sauver les derniers survivants et d'éradiquer la menace zombie. Il a pour unique compagne une jeune fille nommée Elle et c'est un clone...
Genre : Horreur
Éditeur : Panini books
Sortie le : 14 octobre 2015
Prix : 14 € ( Pour commander)
Pages : 378
Ma note :
4%2F5

Mon avis :
Les zombies, moi, j'adore ça, aussi je n'ai pas hésité un seul instant quand ce nouveau titre de Panini Books a été proposé lors de la Masse Critique de Babélio, et comme j'ai eu raison ! Merci à Babélio pour leur confiance sans cesse renouvelée :)

Je dois dire que le début fut un peu laborieux. J'étais en pleine panne de lecture, vous savez ce que c'est, il y a des périodes comme ça, et avec les évènements... bref, la lecture c'était pas du tout à l'ordre du jour, mais je m'étais engagée à le lire, et je suis bien contente car ça m'a permis de renouer avec la lecture, et aussi de découvrir un super roman divertissant !

Le résumé est un peu trompeur sur le personnage principal. On s'attend à un mec prêt à tout pour sauver le monde, un vrai héros, et en fait pas du tout. Car s'il a réussi à survivre tout au long de ces années d'apocalypse, c'est pour la simple et bonne raison qu'il ne se soucie que de lui-même. Il n'hésite pas à prendre ce dont il a besoin pour survivre, même si pour cela il doit marcher sur les autres. S'il se retrouve mêlé à cette histoire ce n'est finalement que pour se payer son prochain repas au départ, et les évènements vont l'entrainer bien au delà de ce à quoi il s'attendait.
Donc le début est un peu difficile, on ne s'attache pas spécialement à lui, mais ce que l'auteur nous propose concernant les zombies nous donne envie d'aller plus loin. D'ailleurs, ici, on ne les appelle pas zombies, mais Evols ou sauvage. Leur particularité ? quand les evols se nourrissent de chair fraiche, surtout la tête et ce qu'elle contient de plus savoureux, ils parviennent à avoir une certaine lucidité, allant jusqu'à pouvoir échanger quelques mots. Cela m'a un peu fait penser à un autre roman, Vivants d'Isaac Marion, que j'avais adoré. Mais la comparaison s'arrête là ^^

Le récit devient vraiment intéressant quand notre héros se voit chargé de la sécurité d'une jeune femme un peu particulière. Lui qui ne s'est toujours qu'occupé de lui-même, qui bannissait tout rapprochement émotionnel, il se retrouve à devoir jouer plusieurs rôles pour cette jeune femme qu'il nommera Elle. Celui de protecteur, de professeur, parfois de père, d'ami... Elle a tout à apprendre dans ce monde effrayant.
Commence une sorte de quête pour sauver le monde, un long voyage qui entrainera nos deux héros au travers de l'Australie, un périple qui les fera chacun grandir et évoluer.

J'ai adoré Elle. Voir son évolution, son apprentissage, c'était super intéressant. J'ai aussi beaucoup ri devant sa vulgarité enthousiaste, ses raisonnements candides. Je l'ai trouvé fascinante par bien des côtés, et très attachante. Elle a de la répartie et sait y faire avec les zombies ^^ Et finalement, à ses côtés, notre héros va lui aussi grandir, sa vision du monde va changer, et même s'il garde des petits côtés du héros antipathique auquel on a envie de foutre des baffes, on apprend à l'aimer, au point de s'attacher à lui aussi.

J'ai passé un super moment avec ce roman, c'est gore comme j'aime, parfois complètement barré, ça castagne dans tous les sens, avec des zombies bien dégueulasses à chaque coin de rue, des morts presque à chaque page. On ne s'ennuie jamais. Il y a un tas de personnages secondaires que nos héros vont rencontrer pendant leur voyage, apportant une sorte de renouvellement. La lassitude ne s'installe jamais. J'ai tourné la dernière page avec un petit pincement au coeur, même si j'ai trouvé la fin un peu loufoque ^^

En bref, un roman zombies qui change, que ce soit pour le lieu (Australie) ou la vision zombiesque de l'auteur, et surtout nos deux héros aussi barré et attachant l'un que l'autre, un roman divertissant à souhait !


Le donjon de Jennifer Egan

Couverture Le donjon
Résumé :
Danny et Howie ont partagé les mêmes jeux d’enfants, des mondes inventés, peuplés de héros et de salauds, jusqu’à ce que Howie plonge dans la dépression suite à un tour sinistre combiné par son cousin. Vingt ans plus tard, les rôles ont été redistribués : Howie a fait fortune alors que Danny accumule les échecs.À la demande de Howie, il le rejoint pour rénover un château médiéval en Europe de l’Est. Dans un climat de paranoïa extrême, coupés du monde extérieur, les protagonistes vont alors rejouer le terrible événement de leur adolescence. Au même moment, depuis la cellule d’une prison américaine, Ray raconte une histoire qui relie étrangement les délits du passé et du présent...
Genre : Drame
Éditeur : Stock
Sortie le : 7 octobre 2015
Prix : 20 € ( Pour commander)
Pages : 286
Ma note :
4%2F5

Mon avis :
Voici un roman qui m'a surprise, par son côté sombre, parfois dérangeant, mais surtout par l'imagination qu'il titille en nous, avec un côté gothique des plus plaisants !

Merci à Babélio et leur masse critique, sans qui je n'aurais jamais lu ce livre, puisque ce n'est pas le genre de roman sur lequel je m'arrête en général. Et ça aurait été dommage de passer à côté !

Parfaite période pour découvrir ce récit que le mois d'octobre et ses couleurs et surtout monstres de Halloween.
J'ai de suite embarqué dans l'histoire.
Une histoire qui se sépare en deux, puisque nous suivons d'un côté Danny et ses aventures  et pensées toutes plus improbables les unes que les autres, puis de l'autre côté, nous avons Ray, cet homme qui suit des cours d'écriture en prison.
Très vite, nous comprenons que c'est ce dernier qui est l'auteur de la première histoire. Mais pourquoi ? Comment a-t-il pu écrire tout ça ? Que se cache véritablement derrière ces mots qu'il met en scène pour impressionner la jolie prof ?
A vous de le découvrir bien sûr, car c'est tout là la force de ce roman.
Le mystère fait en effet partie intégrante de ce récit, bien qu'on devine, qu'on soupçonne les choses, on avance dans une sorte de brouillard glauque qui effraye et  attire en même temps.
C'est vraiment bien fait, la frontière entre ce qui est réel et ne l'ai pas est si ténue, si floue qu'on en arrive à se perdre nous aussi dans cette espèce de folie qui s'empare de Danny. On ne distingue plus le vrai du faux, notre esprit est happé par cette ambiance gothique, pesante et dérangeante, comme si on était drogué. On se sent proche de Danny, on comprend son désarroi, on partage ses craintes et ses angoisses. Et cette tension qui ne le quitte pas, qu'on ressent dès le début, entre lui et son cousin, on attend, tout comme lui, ce qui nous parait inévitable.

La notion d'enfermement est très présente, que ce soit par le biais de la prison, ou de ce château d'où Danny semble être incapable de fuir. On se retrouve dans des endroits clos, où les personnages ne peuvent communiquer avec l'extérieur, où tout est sombre et dangereux. Et surtout hanté !
Car c'est l'autre aspect du roman qui nous déroute, la notion de surnaturel. Sous la forme du fantôme d'une baronne barge, ou de voix qui murmurent, de fantôme d'enfants noyés dans une piscine terrifiante... tout est en place pour nous terrifier, et ça marche plutôt bien !
On est pris en otage par cette ambiance pesante et gothique, les images défilent devant nos yeux comme si on y était, on pourrait presque entendre murmurer ces voix...

J'ai vraiment passé un bon moment, je me replongeais à chaque fois avec envie dans ma lecture, alors que j'étais dans une période difficile côté lecture justement.

En bref, un récit où le mystère côtoie le gothique, sur fond d'un vieux château hanté, le réel n'est plus, l'imagination prend le dessus et nous emporte dans une folie où les fantômes et les voix du passé nous murmurent à l'oreille de bien étranges paroles.

Les Revenants, tome 1 de Seth Patrick

Couverture Les Revenants, tome 1
Résumé :
Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s'était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître ...
Alors que chacun tente d'accepter l'impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d'assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population.
Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l'effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?
Genre : Thriller
Éditeur : Michel Lafon
Sortie le : 27 août 2015
Prix : 18.95 € ( Pour commander)
Pages : 412
Ma note :
4%2F5

Mon avis :
J'ai vu la série tv de canal plus, comme beaucoup, et adoré l'ambiance si particulière qui s'en dégageait. Une ambiance qu'on retrouve 3 ans après dans ce roman qui reprend la première saison.
Un roman que j'ai dégusté, même si j'avais encore assez bien en mémoire la série tv. J'ai aimé retrouvé les personnages, et connaitre leurs peurs, leurs espoirs et leurs pensées les plus intimes. Certains points se sont ainsi éclaircis, et d'autres approfondis. J'ai même parfois ressenti une sorte de nostalgie.

J'ai lu et complètement adoré le roman Treize de Seth Patrick, et je dirais que c'est le seul point un peu négatif finalement, car je m'attendais à retrouver son style qui m'avait tant plu, mais ce ne fut pas le cas. Malgré cette très légère déception et qui n'engage que moi, j'ai vraiment pris plaisir à lire ce roman.

On retrouve une ambiance glauque, dangereuse et tendue à la française. Il n'y rien de bien bourrin comme on aime dans les bouquins du genre zombies, le thème est ici traité d'une toute autre façon, mais qui fonctionne et qui serait même bien plus effrayante que l'autre. Car ici, on ne sait pas à quoi s'attendre, et très vite on se met à la place des personnages. Quelle serait notre réaction ? Aurions-nous peur, verrions-nous dans cet incroyable événement un acte de Dieu ? En plus de la peur que cela apporte, il y a toutes ces questions qui s'imposent à nous et qui perturbent.
Le côté psychologique m'a beaucoup plu. Mais plus que tout, c'est cette noirceur, cette ambiance ténébreuse qui suinte à travers les lignes, qui semble petit à petit recouvrir cette petite ville de montagne et ses habitants. C'est effrayant, ça fait froid dans le dos, c'est angoissant. Et quand en plus il se passe des choses qu'on nous dévoile à peine, des sous-entendus qui titillent notre imagination, implantant en nous comme un malaise, le tout entre-coupé de moments bien sanglants et dérangeants... Bref, j'ai adoré du début à la fin !

Côté personnages, il y en a beaucoup, mais on s'attache très vite à eux, on ne se sent pas perdu, au contraire. Ils apportent tous quelque chose au récit, que ce soit des moments de repos, de calme, ou d'autres plus inquiétants. Et grâce à eux, on sait tout, en voit tout, qu'on soit du côté de la famille, de la police ou des revenants, on ne rate rien de l'intrigue. Les chapitres très courts s'enchainent ainsi rapidement, on veut toujours en savoir plus, avoir des réponses, et surtout, frissonner encore ! 

En bref, un roman sombre et passionnant, ceux qui n'ont pas vu la série tv découvriront une histoire angoissante à souhait, avec cette élégance française, et les autres, retrouveront avec plaisir et nostalgie les personnages et leur plus intimes pensées.


In My Mailbox #144



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par le site Lire ou Mourir, suite à l'arrêt du blog de Lilie, chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.



Couverture Blackout Baby Londres, février 1942. Encore traumatisée par le Blitz, la ville vit au rythme des couvre-feux. Dans les ténèbres de ce blackout, en moins de quatre jours, quatre femmes sont retrouvées mortes, atrocement mutilées. Abandonnés dans les rues les plus sordides de la ville, leurs corps sont accompagnés de messages codés. Alors que Scotland Yard semble totalement dépassé, Walter Dew, un "ancien" qui a travaillé sur l'affaire de Jack l'éventreur, va faire appel à Amelia Pritlowe pour traquer celui que la presse surnomme déjà le "Blackout Ripper"
Couverture Long Night, tome 1 : Night OwlNight Owl est le premier volet d'une trilogie érotique provocante où un partenariat d'écriture anonyme en ligne se transforme en une obsession passionnée incontrôlable. À vingt-huit ans, Matt Sky a une vie parfaite. Il a une belle petite amie, il a hérité d'une véritable fortune, et il a déjà écrit quatre best-sellers sous le pseudonyme de M. Pierce. À vingt-sept ans, Hannah Catalano a été victime d'un accident de train. Son petit ami est un looser fauché et elle déteste son boulot. Matt et Hannah se rencontrent sur le net en tant que partenaires d'écriture. Leur relation est platonique et innocente... Jusqu'à ce que Matt voit une photo d'Hannah. Ce portrait de la jeune femme suscite une irrésistible attraction sur lui. Et lorsque les circonstances les amènent à se rencontrer, Matt et Hannah vont vivre une histoire d'amour passionnée, émouvante, inoubliable, incontrôlable et imparable.
Couverture À petit feu, tome 1 : Protège-moiVoici l'histoire torride d'une femme qui risquera sa vie et son coeur pour retrouver la soeur disparue d'un homme riche. Découvrez le premier tome d'une nouvelle série de suspense romantique de l'auteure à succès du New York Times, Maya Banks. Quand la soeur cadette de Caleb Devereaux est kidnappée, ce jeune homme issu d'une riche et puissante famille se tourne vers une source inespérée pour quérir de l'aide : une superbe et délicate jeune femme avec un don exceptionnel pour trouver des réponses. Ramie peut communiquer avec les victimes et les localiser en ressentant leur douleur, mais ce don a un prix. Chaque fois qu'elle l'utilise, cela lui coûte une partie d'elle-même. Venir en aide au furieusement attirant et impatient Caleb pour retrouver sa soeur disparue la détruira presque. Même si l'intensité sexuelle qu'il dégage l'attire comme un aimant, elle devra s'éloigner de lui le plus possible. Plein de remords devant la souffrance qu'il lui a infligée, Caleb est déterminé à remettre les choses en ordre. Mais alors qu'il croit Ramie perdue à jamais, elle réapparaît. Elle a des problèmes et a besoin de son aide. C'est maintenant au tour de Caleb de tout risquer pour la protéger... même son coeur.

Orange Is the New Black de Piper Kerman

Couverture Orange Is the New Black
Résumé :
Piper Kerman est une jeune femme comme tant d'autres : elle a un emploi, un compagnon, une famille aimante. Elle est très loin de la jeune casse-cou qui avait livré une valise d'argent pour un trafiquant de drogues dix ans plus tôt. Mais le passé l'a rattrapée. Condamnée à quinze mois d'incarcération dans une prison pour femmes du Connecticut, la jeune cadre dynamique de bonne famille devient le matricule 11187-424. Le choc est brutal. De sa première fouille corporelle à sa libération, Piper Kerman apprend à naviguer dans cet étrange univers aux codes absurdes et aux lois arbitraires. Elle rencontre des femmes issues de tous les milieux, qui la surprennent par leur générosité, leur humour et leur ouverture d'esprit. Déchirant, drôle et parfois rageant, le récit de Piper Kerman nous offre un témoignage rare et précieux sur le quotidien des détenues américaines. Car c'est en grande partie pour elles que Piper a écrit ce livre : pour témoigner au nom de toutes celles qui n'ont pas la possibilité de s'exprimer.
Genre : Biographie
Éditeur : Pocket
Sortie le : 4 juin 2015
Prix : 7.90 € ( Pour commander)
Pages : 443
Ma note :
4%2F5

Mon avis :

Je connais la série Tv de nom uniquement, je n'ai encore jamais eu l'occasion de la regarder, et après avoir lu le livre, j'ai très envie de la découvrir, même si d'après ce que j'ai pu lire, les deux sont assez différentes.
Merci à Louve et le forum Mort-Sûre pour ce nouveau partenariat, j'ai vraiment été comblée par cette lecture, que je n'imaginais pas si émouvante.

Comme beaucoup, j'ai des images en tête des prisons des États Unis un peu effrayantes. Surtout des détenues. J'imaginais de la violence gratuite, des contraintes etc. Il y a tout ça dans ce livre, mais ça ne vient pas toujours d'où l'on pourrait le croire.

Il faut rappeler que c'est une histoire vraie. L'auteure a voulu, au travers de son expérience, parler de ces prisons, mais surtout de ces femmes, leur rendre hommage.
Et c'est bouleversant. Et trop souvent révoltant.

L'histoire montre du doigt tout ce qui ne va pas dans le milieu carcéral, mais surtout combien ces femmes sont étonnantes et pleines de courage. Une vraie leçon de vie, d'humanité, d'amour et d'amitié.
J'ai plus d'une fois eu les larmes aux yeux pour ces femmes aux destins tragiques. Des femmes qui sont parfois capable du pire et bien souvent du meilleur. Certaines se retrouvent en prison pour des faits hallucinants de connerie, si bien qu'on en vient à se demander où est la justice dans tout ça ? C'est ça la justice ? Enfermer une grand-mère car elle a pris des messages téléphoniques pour son dealer de petit fils ? Et les exemples comme ça ne manquent pas. Je sais qu'elles ont eu ce qu'elles méritaient, elles ne sont pas toutes blanches, mais elles ne méritaient pas autant. Ainsi on a souvent un sentiment d'injustice et on en vient à se dire que la justice américaine se contente d'enfermer les petits pendant que les gros lui échappe complètement. Comme c'est le cas pour notre auteure, qui se retrouve en prison fédéral.

En fermant le livre, on se dit que tout ça est honteux, et pourtant, il y a certainement des choses qu'on n'imagine même pas... Comment les choses peuvent-elles se passer ainsi ? Pourquoi personne ne fait rien ?

Des questions que l'auteure vas se poser aussi.
On vit avec elle le procès, l'attente de la sanction, presque plus insupportable que la sanction en elle-même. Cette vie qui n'en est pas, dans l'attente, avec cette menace au-dessus de la tête et qui empêche toute construction de vie. On a aussi peur qu'elle lors de ses premiers pas en prison, on tremble devant les codétenues.

Avec ses mots, l'auteure nous livre son ressenti, ses émotions avec une certaine pudeur mais avec franchise. Il n'y a pas de voyeurisme, c'est respectueux et en même temps on se sent si proches de ces femmes, si proches de leur souffrance et de ce qu'elles vivent. L'auteure nous livre tout ça avec honnêteté, si bien qu'on ne peut rester insensible. Elle parvient à rendre ces femmes bien plus humaines qu'on ne les imagine, des femmes comme nous, qui ont, à un moment de leur vie, fait le mauvais choix, rencontré la mauvaise personne.

Malgré le thème qui peut paraître lourd, sombre et triste, ce n'est pas toujours le cas. C'est parfois beau, souvent émouvant et drôle. On ne peut que saluer le courage et la ténacité de ces femmes qui parviennent à maintenir un semblant de vie dans ces murs.


En bref, plus qu'une histoire, c'est un récit plein d'émotion, qui nous prend aux tripes, une leçon de vie, un message d'espoir pour toutes ces femmes, victimes ou non du système, pour l'après.

**************************


  http://img.livraddict.com/covers/130/130113/couv25015345.jpghttp://img.livraddict.com/covers/116/116312/couv52738610.jpg

Ce si joli trouble de Cora Carmack

Couverture Ce si joli trouble
Résumé :
Ce soir, veille de sa rentrée en cursus théâtre à l’Universtité, Bliss Edward, toujours vierge, a décidé de passer à l’acte.
La chance semble être de son côté puisque, dans un bar, elle fait la connaissance du très séduisant Garrick. Entre eux, le courant passe aussitôt. Sensible et attentionné, Garrick semble être le candidat idéal pour une première fois.
Mais au dernier moment, alors que le plus dur est fait, Bliss est prise de panique et s’enfuit.
L’histoire aurait pu rester sans suite, et l’humiliation vite oubliée, si le lendemain, Bliss n’était retombée sur lui, qui n’est autre que son nouveau prof de comédie…
Manifestement, Bliss devra attendre un peu avant sa première fois…
Genre : Romance
Éditeur : La Martinière jeunesse
Sortie le : 22 mai 2014
Prix : 14.90 € ( Pour commander)
Pages : 288
Ma note :
3.5%2F5


Mon avis :
 

Ce premier tome est parfait pour les vacances, sans prise de tête et passionnant.
Le plus, c'est que l'histoire se passe dans un milieu peu exploité, enfin il me semble, les cours de théâtre, et le jeu d'acteur. Ce qui nous donne parfois des situations improbables, et d'autres périlleuses pour nos héros, mais qui nous font bien sourire.

Le moins, je dirais que c'est le manque de profondeur, surtout concernant les personnages. On ne sait pas grand chose d'eux, de leur vie, tout est un peu trop survolé. J'aurais aimé des personnages plus fouillés, surtout que l'histoire le méritait. D'où ma note.

Mais on se laisse prendre au jeu et très vite on se met à tourner les pages pour savoir si oui ou non, Bliss va enfin obtenir ce qu'elle souhaite ! Là aussi, ça manque un peu de profondeur, et on se dit que c'est assez puéril comme problème, ne nous rendant Bliss que plus superficielle qu'elle ne l'est en réalité. Car elle va heureusement comprendre l'enjeu et surtout apprendre se respecter.

L'alchimie entre elle et Garrick est immédiate et prenante. Combiné avec la notion de danger de leur relation, puisque c'est son prof, ça devient vite addictif. J'aurais quand même voulu que ça soit plus exploité que ça, plus approfondi.

En bref, un premier tome qui se lit super vite, c'est divertissant, sexy, et même si ça manque de profondeur et que c'est un peu trop prévisible, ça fonctionne et ça remplit parfaitement son rôle.

**************************


16034964 16180654 20318189 17801074



**************************
 

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #145

http://i49.servimg.com/u/f49/13/69/41/96/c_est_11.jpg

D'après une idée de Malou, nous notons chaque lundi nos lectures de la semaine passée, notre lecture actuelle, et les lectures à venir cette semaine.
Les participants sont regroupés chez Galleane .





LIVRES%20LUS

  Couverture Le coeur entre les pages Couverture Parfaite 
Couverture Ce si joli trouble
 
LECTURES%20EN%20COURS
Couverture Red rising, tome 1 Couverture Une si parfaite comédie
   
PROCHAINES%20LECTURES
  Couverture Il était fait pour moi Couverture U4 : Stéphane

Je vous souhaite une belle semaine de lecture !
Michou

**********

In My Mailbox #143



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par le site Lire ou Mourir, suite à l'arrêt du blog de Lilie, chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.



A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté...
Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal de printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d'un renouveau ! Loin d'être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie. Mais c'est compter sans l'aigreur et la mesquinerie des autres élèves.
Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que les autres ?
Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie.
Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.
Couverture Un intérêt particulier pour les mortsNous sommes en 1864 et Lizzie Martin accepte un poste de dame de compagnie à Londres auprès d’une riche veuve qui est aussi une propriétaire de taudis. Lizzie est intriguée d'apprendre que la précédente dame de compagnie a disparu, apparemment après s’être enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvée dans les décombres de l'un des bidonvilles démolis récemment autour de la nouvelle gare de St Pancras, Lizzie commence à se demander ce qui s'est passé. Elle renoue avec un ami d'enfance, devenu l’inspecteur Benjamin Ross, et commence à enquêter avec son aide, au péril de sa vie, pour découvrir la vérité sur la mort de la jeune fille dont le sort semble étroitement lié au sien.