lundi 25 janvier 2016

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #147

http://i49.servimg.com/u/f49/13/69/41/96/c_est_11.jpg

D'après une idée de Malou, nous notons chaque lundi nos lectures de la semaine passée, notre lecture actuelle, et les lectures à venir cette semaine.
Les participants sont regroupés chez Galleane .




LIVRES%20LUS

  Couverture Amelia 
 
LECTURES%20EN%20COURS
  Couverture Les pages du serpent Couverture Sujet 375
   
PROCHAINES%20LECTURES
   Couverture Londres la ténébreuse, tome 2 : La bête de l'ombre

Je vous souhaite une belle semaine de lecture !
Michou

**********

dimanche 24 janvier 2016

Amelia de Kimberly McCreight

Couverture Amelia
Résumé :
New York. Kate élève seule sa fi lle de 15 ans, Amelia. Malgré un rythme professionnel soutenu, elle arrive tout de même à être à l’écoute de sa fi lle, une adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secret l’une pour l’autre. C’est tout du moins ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de St Grace, l’école d’Amelia. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle comprend vite qu’elle ne reverra plus jamais sa fi lle. Amelia a sauté du toit de l’établissement. Le désespoir laisse peu à peu place à l’incompréhension : pourquoi une adolescente en apparence si épanouie déciderait-elle de mettre fi n à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable jusqu’au jour où elle reçoit un SMS anonyme qui vient tout remettre en question : « Amelia n’a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, Kate commence alors à s’immiscer dans la vie privée de sa fi lle et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas aussi bien qu’elle le croyait. À travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, Kate va tenter de reconstruire la vie de sa fi lle afi n de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. Elle va devoir affronter une réalité beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle a pu imaginer.
Genre : thriller
Éditeur : Cherche Midi
Sortie le :26  Août 2015
Prix : 21.50 € ( Pour commander)
Pages : 528

Mon avis :
Une lecture addictive sans aucun doute !

Quand j'ai vu que ce roman était proposé dans les Matchs (#MLR15) de la rentrée littéraire de #Priceminister, je n'ai pas hésité à participer, je l'avais repéré à sa sortie et l'avais mis directement dans ma wish-list.

On est vite happé dans l'histoire. Comment ne pas l'être ? On ne peut pas rester insensible face à la douleur d'une mère qui vient de perdre son enfant. Et quand en plus il s'agit d'un suicide, avec tout ce que cela implique, comme les remises en question, l'incompréhension, la culpabilité, la colère... on ne peut pas rester de marbre.

C'est un roman à deux voix. Celle de Kate, la maman, après le drame, et avec qui on découvre l'après justement. Et celle d'Amelia, qui nous relate, à la 1ère personne, les deux derniers mois de sa vie.
Deux voix complémentaires mais bien distinctes, qui vont nous plonger dans l'univers d'une jeune fille d'un lycée privé. Et wow, c'est limite pire que la jungle !
Étant maman de deux filles, dont l'une au collège, j'ai souvent été horrifiée par le comportement de ces ados, et je me suis d'autant plus identifié à Kate.

Quand j'ai compris que le récit se faisait en deux temps, qu'on nous raconterait la même histoire, j'ai eu un peu peur des répétitions, voire de l'ennui. On découvre en effet les deux derniers mois d'Amelia avec elle, mais aussi avec sa mère au travers de son enquête. Et en fait, pas du tout. Je ne me suis jamais ennuyée, au contraire.
les deux récits sont complémentaires et apportent tous les deux des questions et des réponses. C'est d'ailleurs très bien fait, et ce qui donne ce côté addictif à la lecture, ce perpétuel questionnement, les éléments donnés de ci de là, par petites touches, toujours ce qu'il faut de révélation pour titiller notre curiosité, toujours au bon moment pour garder le lecteur captivé. On n'a pas envie de lâcher ce livre, c'est un vrai page turner comme j'aime.
L'alternance des points de vue, mais aussi l'insertion d'autres supports, comme des échanges SMS, des articles d'un blog de ragots (du genre gossip girl), tout ça rend la lecture vivante et passionnante. On se dit allez encore un chapitre et j'arrête, et puis on tourne la page, et c'est des sms retranscrits, ce qui se lit vite, du coup on enchaîne et là, paf ! révélation ! on ne peut pas s'arrêter là-dessus, donc qu'est-ce qu'on fait ? ben oui, on continue ^^

C'est vraiment le fait de savoir ce qu'il s'est vraiment passé, qui est derrière tout ça, pourquoi Amelia en est arrivée là, qui nous motive. Car l'histoire en elle-même n'a rien d'extraordinaire, j'ai lu des thriller bien plus extravagants et hallucinants que celui-ci, mais on se laisse vraiment prendre par l'histoire d'Amelia et de Kate.

Un livre qui donne à réfléchir, surtout à nous, parents.
Les sujets abordés nous touchent tous forcément, que ce soit le harcèlement scolaire, les nouveaux médias, l'adolescence, la maternité non désirée, la monoparentalité... On y découvre les dangers qui tournent autour de nos enfants, et quelles formes sournoises ils peuvent avoir.
Peu importe comment nos enfants nous paraissent mûrs, indépendants, ils ont besoin d'être guidés, aidés et protégés même quand ils nous donnent l'impression que rien ne peut les atteindre. Le dialogue est primordial pour les aider à se construire et à passer en douceur vers l'âge adulte.

J'ai été émue plus d'une fois, j'ai souri avec Amelia, devant les déboires de sa meilleure amie avec les garçons, j'ai été meurtrie avec Kate, j'ai souffert avec elle, et à la fin du roman, quand enfin on comprend, j'ai pleuré comme une madeleine sans pouvoir m'en empêcher.

En bref, un thriller qui nous transporte dans un monde rempli de dangers, où tout ou presque peut devenir une arme mortelle, et ce monde c'est tout simplement celui de nos ados. Un roman qu'on lit d'une traite, un vrai page turner à découvrir absolument !