lundi 27 mars 2017

Hadès de Candice Fox

Couverture Hadès
Résumé :
Sydney, années 1990.
Hadès règne sur une décharge, un univers de sculptures étranges, où des hommes viennent solliciter son aide pour faire disparaître des corps. Un soir, on lui amène deux jeunes enfants rescapés d'un cambriolage qui a mal tourné. Il s'apprête à les tuer mais leur regard froid le pousse à les adopter. Il les baptise Eden et Eric. Au fil des années, il va tout leur apprendre, dont son savoir-faire si particulier.
Sydney, de nos jours.
Frank Benett rejoint la brigade criminelle et fait la connaissance d'Eden, sa nouvelle coéquipière, sous l'œil malveillant de son frère et collègue Eric. Leur première enquête débute immédiatement : des corps démembrés auxquels il manque des organes ont été découverts dans une marina. Frank et Eden mettent au jour un trafic, grâce à une liste officieuse de demandeurs.
Quand une jeune femme réussit à échapper au tueur et que d'autres corps sont retrouvés dans la maison où elle était séquestrée, la traque commence. Mais Frank a de sérieux doutes sur Eden et Eric. À quoi correspond la liste de noms d'hommes disparus qu'il a trouvée chez Eden ? Pourquoi a-t-elle une photo d'Hadès, la légende du crime ?
Frank a mis le doigt dans un engrenage malsain et dangereux dont il va bientôt comprendre toute l'ampleur...
Genre : Thriller
Éditeur : Michel Lafon
Sortie le : 9 février 2017
Prix : 19.95 € ( Pour commander
Pages : 330

Mon avis :

Avis en demi teinte pour ce thriller.

Déjà, il se lit vite et sans difficulté, je l'ai lu dans une journée pour vous dire, j'avais envie d'y revenir pour aller au bout de cette histoire et savoir comment ils allaient finir par coincer le tueur.

Très vite, on se retrouve dans une enquête difficile, et en parallèle, nous avons le récit d'une vieille affaire, où Hadès est le personnage principal : comment il s'est retrouvé, lui, la légende du crime que personne n'a pu faire condamner, à élever deux enfants. J'ai aimé ces passages, que j'ai trouvé passionnants, sombres, intenses et parfois dérangeants. Tout comme j'ai aimé l'enquête que nous suivons avec Frank et ses collègues. Par contre, ça ne donne pas une très bonne image des flics, qui se moquent souvent, pour pas dire tout le temps, des victimes, en leur manquant de respect, pas toujours en face, mais j'ai trouvé ce point dommage, inutile, et qui desservait complètement l'histoire.

Une histoire donc assez prenante tout de même, la raison principale : les personnages que notre héros, Frank, rencontre quand il change de brigade, Eden et Eric. Personnellement, je ne me suis pas spécialement attachée à Frank, son passé nous le rend même plutôt antipathique. Contrairement à Eric et Eden qui sont énigmatiques, intrigants et sur le fil.
Une tension apparait chaque fois qu'ils sont dans les parages, surtout quand Eric et Frank sont dans la même pièce. Une animosité émane d'Eric qui fout clairement la trouille, on sent qu'à tout moment ça peut déraper et mal finir pour Frank. Et heureusement qu'ils sont là pour ajouter du suspens, car l'auteur nous révèle tout dès le début. Que ce soit l'enquête, on sait très vite qui est le tueur, ou Eden et Eric, on sait très vite qu'ils ont été élevés par Hades.
Quel dommage ! C'est le point négatif. Pourquoi ce choix de narration ? Pourquoi tout nous dévoiler comme ça dès le début. je n'ai pas retrouvé le mystère, la tension que j'aime dans les thrillers, qui s'accentue au fil des pages pour nous servir un final explosif.

En bref, une lecture sympathique pour ce thriller gentillet (oui je crois que c'est le nom) qui aurait pu être tellement mieux si l'auteur n'avait pas fait le choix de tout nous révéler comme ça dès le début, on n'est pas surpris, pas pris aux tripes, mais on passe tout de même un bon moment.


--------------------------
http://www.mort-sure.com/t11457-2017challenge-n-9-dans-les-pas-de-sherlock

mercredi 22 mars 2017

Il y a un robot dans le jardin de Deborah Install

Couverture Il y a un robot dans le jardin
Résumé :
Ben est peut-être en train de laisser passer le train de sa vie. Vivant sur l’héritage de ses parents, il regarde, impuissant, sa femme avocate s’éloigner de lui. Loser ? Et puis, un matin, Ben trouve un robot dans son jardin. Un adorable petit machin de ferraille qui, assis dans l’herbe, contemplant des chevaux, éprouve toutes les peines du monde à expliquer ce qu’il fabrique ici. « Débarrasse-nous de ce truc ! » exige sa femme en substance. Mais, pour une raison qu’il a du mal à s’expliquer lui-même – et au moment où Amy, à bout de patience, a décidé de demander le divorce –, Ben s’embarque avec Tang dans une quête à travers tout le pays afin de ramener le robot à son propriétaire. Tendre et malicieux, drôle et manipulateur, Tang apprend vite. Et si, sous le vernis écaillé de l’intelligence artificielle, se cachait un vrai cœur ? Et si, au bout du chemin, Ben trouvait bien plus que ce qu’il pensait chercher ?

Genre : Contemporaine
Éditeur : Super 8
Sortie le : 1 janvier 2017
Prix : 18.00 € ( Pour commander
Pages : 341

Mon avis :

Quand Babélio m'a proposé une masse critique privée pour ce roman, je n'ai pas hésité une seconde, j'aime beaucoup les publications de cette maison d'édition, et une fois encore, c'est un beau roman !

Quelle lecture émouvante !

Comment un petit robot aux allures vintage va chambouler la vie de Ben ?  Comment un voyage autour du monde va faire grandir ces deux êtres et les lier à jamais ?

Ben a perdu ses parents tragiquement, lui qui n'a jamais vraiment été au bout des choses, que ce soit dans sa vie professionnelle, ou personnelle, il se laisse vivre sur leur héritage sans entreprendre quelque chose pour l'avenir. Ce qui met les nerfs de sa femme à rude épreuve. Quand un robot vintage débarque et tape l'incruste dans le jardin, c'est la goutte d'eau pour Amy, et le début d'une aventure inoubliable pour Ben. Car Amy rêve d'un androïde fonctionnel et pas d'un robot qui sort tout droit d'une décharge, incapable de quoi que ce soit dans la maison. Finalement, ce n'est pas seulement le robot, Tang, qu'elle rejette, mais aussi Ben et ce qu'il représente.

Tang a besoin d'être réparé. Ben décide que pour une fois dans sa vie, il va aller au bout de quelque chose, accomplir un truc fou, par lui-même, et venir en aide à ce petit robot. Le voyage commence, et les problèmes avec !
Très vite, on comprend que si Tang a besoin de Ben pour trouver son créateur, Ben lui, a besoin de Tang pour grandir et se trouver. Ces deux-là deviennent inséparables et nous offrent de jolis et tendres moments, mais aussi de franches rigolades !
Je suis archi fan de Tang, que je voyais un peu comme un Wall-E dans ma tête, tellement drôle et attachant.  D'ailleurs, si quelqu'un sait où trouver un Tang... 
Avec ses mots, ses émotions de petit robot, il nous décrit le monde et nous apprend énormément, comme il apprend à Ben. Il est plein de malice, d'espièglerie et tellement tendre. Auprès de lui, Ben va se découvrir autrement, plus responsable, plus grand, et surtout, plus père. Il y a des scènes vraiment émouvantes, et on ne voit pas les pages se tourner. On ne s'ennuie pas un seul instant.

En bref, un beau récit  sur le jugement des autres, la paternité, la tolérance, on se passionne pour cette jolie histoire aux allures de fable, on tombe amoureux de ce drôle de petit robot, qu'on suit jusqu'à la dernière page, le coeur gros.

--------------------------

jeudi 2 mars 2017

Toutes les formes ! aux éditions Nathan

Résumé :
Petit bonhomme a une jolie petite maison mais il préfèrerait une voiture... Ne serait-il pas plus heureux avec un bateau ? Une fusée ? Un château ?
A chaque double page, l'enfant est invité à reproduire les modèles avec les magnets sur le rabat.
Et il peut aussi inventer ses propres constructions !

A partir : 4 ans
Éditeur : Éditions Nathan
Sortie le : Octobre 2016
Prix : 15.90 € (Commander sur Amazon)
Pages : 12 pages Dimensions: x24 cm

*****   
C'est une petite histoire toute simple que nous découvrons mais avec un vrai quelque chose en plus : l'histoire incite à construire et à inventer avec des formes.
La construction, c'est un truc que tous les gosses adore vers l'âge de 4 ou 5 ans, c'est comme ça, ils aiment construire. Avec ce livre coloré, l'enfant découvre qu'avec des formes simples on peut construire des objets très différents.



  L'enfant va essayer, se tromper, recommencer... c'est comme ça qu'il apprend, qu'il réussit, et ça enrichit ses représentations de l'espace.
Il y a bien sûr des modèles à construire sur le rabat magnétique, mais il y a tant à inventer !
******************

mercredi 1 mars 2017

Bilan du mois Février 2017

http://media-cache-ak1.pinimg.com/736x/86/4f/f8/864ff8ec0f30db5a355eda0180ef4377.jpg



Voici mon bilan du mois de février, un petit bilan, tout petit petit bilan côté lecture.
N'hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour découvrir mon avis, quand il est dispo bien sûr.
Je vous souhaite un bon mois de Mars :)
 
Mes%20Lectures%20du%20mois%20pass%C3%A9
Couverture Le parfum de l'hellébore http://www.inmybookworld.com/2017/02/scorpi-tome-3-ceux-qui-tombent-les.html
 
Mes%20R%C3%A9ceptions%20du%20mois%20pass%C3%A9
  
  Couverture Il y a un robot dans le jardin Couverture Nil, tome 1 Couverture Jeu de patience, tome 5 : Jeu d'attirance Couverture Les Frères Maddox, tome 3 : Beautiful Sacrifice
Couverture Les aventures improbables de Julie Dumont Couverture Passenger, tome 1 Couverture Un cri sous la glace
Couverture Un ange brûle Couverture Hadès Couverture Caraval  
Couverture Toxique Couverture L'Amour est rouge